menu

DEUXIEME PERIODE INTERMEDIAIRE (1785-1580)

       

 L'ANARCHIE ET L'INVASION DES HYKSOS(1800-1600)

    Les indo-Européens déferlèrent en vagues successives sur l'Asie antérieure. Les Hittites s'installèrent en Capadoce, les Hourrites entre Khabour et Euphrate puis en Syrie tandis que les montagnards du Zagros, les Kassites submergeaient Babylone et la Mésopotamie du Sud. Durant tout le début du XVIIIème siècle avant J.-C. c'est la nuit noire en Egypte

XIIIème dynastie v. 1785-1680 av. J.-C.

Khoutanoui Amenemhat Sébekhotep

Sekhemkarê épouse la reine régente et lui enlève une partie du pouvoir. La Nubie se détache de la Haute-Égypte

Suivent 27 rois, parmi lesquels Khendjer Néferhotep Sébekhotep et Didoumès la liste se termine par le règne de Néhési

     

XIVème dynastie v. 1745 av. J.-C. Dynastie presque contemporaine de la treizième.

Néferhotep reconstitue l'unité, surtout dans le Delta. Il reporte le protectorat à Byblos et au Liban. Les Hyksos (peuples Cananéens et Ammonites) poussés par les peuples indo-européens de l'Asie centrale (Hittites et Cassites envahissent les terres fertiles du Delta en introduisant l'usage du char et du cheval - inconnus aux Egyptiens - et le culte du dieu Baal

 

XVème dynastie v. 1700 av. J.-C. Capitale Avaris Basse-Égypte. Domination des Hyksos

Le nom Hyksos est un terme grec qui originaire de l'expression "hekaou Khasout" signifie princes des pays étrangers.

Salitis est le premier roi pasteur des Hyksos qui domine la Basse-Égypte, il fonde la nouvelle capitale Avaris. Couronné à Memphis en 1650 av J.-C..

Apophis battu pas le roi de la Haute-Égypte est le dernier des rois pasteurs. On peut supposer que Seqenenrê Taâ, dont le nom apparaît dans un récit de querelle avec ce pharaon, entra en lutte contre les Hyksos. Il avait épousé sa sour Aâhotep « puisse la lune être satisfaite »). De cet union sont nés Kémosis et Amôsis.

XVIème dynastie v. 1622 av. J.-C.

Kémosis bat et repousse les Hyksos en Moyenne-Egypte.

Amôsis  frère du précédent. Reconquiert la Nubie jusqu'à Abou-Simbel Il pénètre dans le Delta, détruit Avaris et poursuit les derniers Hyksos jusqu'en Palestine. A son retour, il réprime une rébellion des princes du Nord et rétablit son pouvoir sur toute l'Egypte. Son épouse, Ahmès-Néfertari, fut une grande reine étroitement associée  au pouvoir, elle était pratiquement co-régente. Elle détint même provisoirement le titre de second serviteur d'Amon, elle fut la première à être désignée du nom d'épouse divine.

XVIIème dynastie v. 1800 av. J.-C.

Sebekhotep Ier v. 1800 av. J.-C.

Quarante  rois d'après le Canon royal de Turin. v. 1750 av. J.-C.

Infiltration des Hyksos dans le Delta. Ils prennent  Avaris pour capitale .

Pharaons Hyksos v 1700 av. J.-C.. Ces deux dynasties, dites de "petits" et "grands", règnent sans doute simultanément.

Khyan

Apopi. A Thèbes, les princes égyptiens sont vassaux des Hyksos.

Seqenenrê Taô Seqenenrê Tâqer v. 1600 av. J.-C., nomarques de Thèbes qui prennent la titulature pharaonique et entreprennent la "reconquista" contre les Hyksos.

Kamosis s'avance jusqu'en vue d'Avaris et intercepte les messages des Hyksos aux nubiens.