menu

MOYEN EMPIRE (2065-1580)

       

2065-2015 Mentouhotep Nebhepetrê "Dieu Montou est satisfait" étend son pouvoir sur la Basse-Égypte avec l'appui de la bourgeoisie intéressée à reprendre le commerce sur tout le territoire. Construction du grandiose temple funéraire avec une pyramide, des portiques et des degrés à Deir El-Bahari, nécropoles de Thèbes.

2015-2010 Mentouhotep II fils d'Antef III, il règne sur une Egypte à nouveau réunifiée.

2007-2000 Mentouhotep III Tombeau de Deir el-Bahari. Reconquête de la Nubie. Ces deux pharaons rétablissent la charge de vice-roi chancelier et Juge suprême. Reprise des trafics maritimes par la mer Egée L'importante route caravanière entre Coptos et la Mer Rouge se voit munie de puits, de magasins et d'un port de mer. Il fit restauré Abydos, Dendera, Tôd.

Mentouhotep IV dont le règne fut troublé par une guerre civile combattue avec succès par le vizir Amménémès qui prend alors le pouvoir.

XIIème dynastie v. 2000

Amménémès Ier vers 1991 av. J.-C. ancien vizir du dernier roi de la dernière dynastie fonde la nouvelle dynastie. Son nom signifie "Amon est en avant". Licht (à vingt-cinq kilomètres au sud de Memphis) devient capitale. Soumission du pays, (d'ailleurs, le nom égyptien de Licht était Itchtaouy: "Qui saisit les deux pays") suppression des fonctions héréditaires. Expédition en Nubie. Des relations sont établies avec Byblos. Il bonifie 2000 km au Fayoum. et déplace les frontières au-delà de la troisième cataracte du Nil. Il crée de très nombreuses fortifications dans les territoires les plus avancés. Il associe son fils Sésostris pendant 10 ans comme corégent : "C'est Sésostris qui domptait les régions étrangères tandis que son père restait à l'intérieur de son palais. Et il rendait compte  quand ce que son père avait décidé, était exécuté " (Conte de Sinouhé).

Sésostris Ier : pacification de la Nubie. A Héliopolis un obélisque se dresse encore qui porte son nom. Inauguration de la Cogérance avec son père. C'est sous son règne qu'est publiée l'histoire de Sinouhé. Il fut un grand bâtisseur tant dans la vallée que dans le Fayoum.

Amménémès II vers 1950 av. J.-C.  Etend son empire jusqu'à Megiddo, en Palestine, et à Ugarit sur la côte de Syrie. Enterré à Dahchour dans une pyramide en calcaire blanc.

Sésostris II mise en exploitation du Fayoum (de « pa-yom », la mer). Applatissement du lac Moeris. Il édifie son complexe funéraire à Illahoum. Des raids opérés en Nubie maintiennent la crainte du roi et la soumission des populations riveraines du Nil.

Sésostris III vers 1900 av. J.-C.: fils du précédent. Asservissement de La Nubie. Campagne de Syrie. Grand pharaon guerrier, constructeur du canal dans la première cataracte qu'il appela "Beaux sont les chemins de Khakaourê". Thoutmosis III dans le temple de Semna lui rend un culte. Aux frontières naissent des chaînes de fortifications reliées par des systèmes de signaux de fumée. Renouveau scientifique et littéraire avec des oeuvres célèbres comme le "Livre des deux voies et les "enseignements d'Amenemhat". Son ensemble funéraire est à Dachour.

Amménémès III 1850-1800 av. J.-C. (Le Lamaris des grecs) entretient de nom­breuses relations commerciales  avec la Nubie mais aussi Tyr et Byblos. Fit construire une pyramide noire, comme celle de Sésostris III, mais c'est dans sa pyramide de Haouara qu'il se fit enterrer. Il avait construit un grand centre administratif que les grecs, ultérieurement, appelèrent le Labyrinthe. Strabon l'avait visité au 1er siècle, avec admiration.

Amménémès IV 1800-1792 av. J.-C. peut être le neveu du précédent, fit achever le petit temple de Medinet Mâdi (dans le Fayoum) commencé par son prédécesseur.

Sobekneferou vers 1800 av. J.-C. c'est une reine, fille de Amménémès III, elle monta sur le trône à la mort de son époux Amménémès IV.